Home Page Les Hautes-Fagnes Accès Contacts et liens utiles Documentation DE - NL

 

Un milieu insolite sous nos latitudes

Les Hautes-Fagnes présentent des paysages de landes et de tourbières habituellement rencontrés dans des contrées plus nordiques ou de plus haute altitude. Leur climat froid, particulièrement humide, et la composition de leurs sols, assurent la persistance d'une flore et d'une faune inhabituelles pour nos régions.

Deux phénomènes naturels expliquent notamment l'existence de cet écosystème en Belgique. Le haut plateau fagnard est le premier obstacle rencontré par les nuages amenés par les vents atlantiques dominants. Il en résulte une abondance exceptionnelle des précipitations (plus de 1.400 mm de pluie par an). D'autre part, son sous-sol est constitué de roches et d'argiles peu perméables qui empêchent l'infiltration de l'eau . Ces conditions favorisent particulièrement le développement de milieux humides comme les marais et les tourbières.

 

 

Photos : S. Nekrassoff

 

     

Un paysage transformé par l'homme

Il y a 2.000 ans, une forêt composée essentiellement de feuillus (hêtres, aulnes, bouleaux, chênes, etc.) recouvre encore la majeure partie du haut plateau. Celle-ci ne cède la place, ici et là, qu'à quelques étendues de tourbières.

Dès le Moyen Age, l'exploitation humaine débute et bouleverse complètement le paysage. Coupe de bois, pâturage, culture, extraction de tourbe engendrent peu à peu un milieu de vastes landes. Au 19e siècle, l'introduction de l'épicéa apporte un nouveau bouleversement. Au 20e siècle, c'est le tourisme qui introduit une autre forme d'exploitation du haut plateau.

 

 

Photos : S. Nekrassoff

 

- QUIZ -

Questionnaire sous format diaporama Powerpoint (3MB). La dernière réponse affichée est la bonne.